Portrait : Maxime Réau, omnipraticien orienté en endodontie « réussir à déléguer le maximum de tâches et ne rien laisser trainer »

Maxime Reau

Parlez-nous de votre parcours professionnel et de vos expériences passées, que vous ont-elles appris ?

Diplômé en 2016 au cours de ma sixième année j’ai travaillé comme collaborateur libéral dans le cabinet où j’avais réalisé mon stage actif puis je me suis associé début 2017 dans cette même structure avec un autre praticien. Dès le début de notre association nous avons débuter un projet d’agrandissement pour passer de 2 salles de soins à 4 salles de soins et une salle de chirurgie afin de « centraliser » et faciliter le parcours de soins de nos patients en leur proposant des plans de traitement globaux au sein du même cabinet. Ce projet vient tout juste d’aboutir (Mars 2020).

Parallèlement je n’ai suivi aucune formation universitaire complémentaire, uniquement des formations privées. Avec une bande d’amis nous avons également relancé la délégation Pays de la Loire de la société française d’endodontie pour permettre au plus grand nombre de bénéficier de formations qualitatives avec des praticiens de renom.
Ce que j’ai pu apprendre de ces quatre années (intenses) passées, c’est que nous ne sommes absolument pas préparés à gérer une équipe ou à développer une structure libérale tout en poussant vers le haut nos prestations cliniques. Sans formation complémentaire et sans un minimum de curiosité, ce lancement dans la vie professionnelle et dans différents projets apparait comme un parcours du combattant !

 

Comment sont structurés votre cabinet et votre équipe (nombre d’assistant.e.s et leurs rôles, fauteuils, agencement, lieu de travail etc.)

En 2016, nous étions deux praticiens pour deux assistantes à temps partiels. Recrutement d’une secrétaire en 2018 à mi temps dans un premier temps. Recrutement d’une troisième assistante à temps plein en 2019 et passage à temps plein de notre secrétaire. Début 2020 recrutement d’une quatrième assistante à temps plein en formation et recrutement d’une collaboratrice pour étoffer notre équipe.
Aucune assistante n’est dédiée à un praticien en particulier, l’objectif est de pouvoir continuer à travailler même si l’une d’entre elles tombe malade.

Nos quatre salles de soins sont identiques en terme de rangement pour permettre à nos assistantes de travailler avec tous les praticiens sans perdre de repères. Nous fonctionnons avec un système de Tubs et de cassettes pour faciliter l’asepsie et la mise en place des plateaux techniques. La stérilisation est détachée des salles de soins et la pré-désinfection se fait au fauteuil.

On travaille selon le concept de Beach, patients complètement allongés et si possible à 4 mains avec le praticien positionné à 12h. Tous les fauteuils sont équipés de microscope opératoire pour optimiser l’ergonomie et proposer à nos patients les soins dont nous souhaiterions bénéficier si nous étions à leur place.

Le cabinet est situé à 30 min de Nantes, dans un petit lotissement et est conçu un peu en mode « open space » afin de donner une bonne impression entre modernisme et simplicité.

 

Comment est organisée votre semaine ? Combien de jours travaillez-vous ? Selon quel schéma ?

Nous travaillons le lundi, mardi, mercredi, vendredi et pour un des praticiens le samedi matin.
Nos journées sont organisées en bloc/hors bloc en essayant d’avoir un ratio de 70% de « bloc » (patients ayant un plan de traitement avec devis signé en cours) et 30% de « hors bloc » (Détartrage, composite…).
Les assistantes commencent 30 min avant les praticiens et terminent 30min après afin de faciliter leur travail.
Des mini-réunions sont organisées en début de journée pour se briefer et des réunions de toute l’équipe ont lieu tous les 2 mois.

 

Comment faites-vous pour équilibrer vie professionnelle et vie personnelle ?

Pendant les travaux c’était un peu compliqué mais ce qui permet de continuer à avoir une vie personnelle normale c’est la bonne gestion/communication au sein de l’équipe qu’il faut optimiser. Réussir à déléguer le maximum de tâches et ne rien laisser trainer (plan de traitement en attente, courriers etc…) pour emmener le moins de chose à la maison, même si parfois c’est plus facile à dire qu’à faire.

 

Quels sont vos conseils et astuces pour communiquer efficacement avec vos patients ?

En amont des consultations, les patients ont l’obligation de nous retourner un questionnaire médicale ET un questionnaire bucco-dentaire sinon leur consultation peut être annulée. Cela leur permet de se sentir investis avant même de nous rencontrer et nous permet d’orienter notre prise en charge et nos questions car nous connaissons en amont les habitudes de nos patients.

Respecter une chronologie dans les consultations. Dans notre cabinet ce qui semble bien fonctionner c’est :

  • Première consultation : Ecoute du patient, photos, Bitewing, motivation à l’hygiène bucco-dentaire.
    Si contexte paro ou plan de traitement à prévoir :
  • Deuxième consultation : Bilan long cone, vérification contrôle de plaque efficace, detartrage, prise d’empreinte si nécessaire pour analyse.
  • Troisième consultation : Explication du plan de traitement (avec l’aide des photos, modèles etc…)

 

Comment gérez-vous les situations délicates (stress des patients, douleurs, mécontentements) ?

La secrétaire et les assistantes sont d’une grande aide car elles rassurent en amont des consultations nos patients. Même s’il y a forcément parfois un peu de tension, tout est relatif et nous essayons de faire notre nécessaire pour éviter ces situations.

Au final, le stress est très souvent lié à une ancienne mauvaise expérience et se résout assez facilement.
La douleur peu être évitée si on éduque nos patients à venir tous les ans et si l’on fait des diagnostics précoces (on a très peu de pulpites au sein du cabinet). Les mécontentements sont souvent liés à des compromis, nous n’en faisons donc pas, si le patient n’adhère pas à ce qu’on lui dit il partira de lui même. Lorsqu’un patient n’est pas content, bien entendu on essaye d’arranger les choses d’adulte à adulte et à l’amiable…

 

Le cas clinique dont vous êtes le plus fier ? (Exposez votre cas avec précision):

Patiente adressée pour un avis endodontique sur 26 et 27 avec présence de deux parodontites apicales (sur MV et DV de 26 et tous les canaux de 27).

Il a été décidé de réaliser au cours d’une seule séance la chirurgie endodontique avec obturation rétrograde de MV et DV de 26 puis dans le même temps extraction de 27, résection apicale/désobturation rétrograde/obturation rétrograde en extra-buccal puis réimplantation de 27.

A 6 mois, on a obtenu une cicatrisation ad integrum sur les deux dents. Ce cas a été exposé lors de la séance cas clinique du congrès de la Société Française d’Endodontie en 2019 à Clermont-Ferrand.

 

Qu’est-ce qui vous rend heureux au cabinet ? Qu’aimez-vous dans votre métier ?

Voir une équipe soudée contente de travailler. Mettre en oeuvre des techniques diverses et variées pour réaliser un plan de traitement de A à Z.
Ressentir la satisfaction de nos patients ou de nos correspondants quand le travail est terminé.

 

Quelle est ou quelles sont les musiques qui vous boostent ?

Une playlist JazzHouseVibes sur Spotify avec une enceinte Sonos 🙂

 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants et tous jeunes praticiens ?

Se former, par les voies classiques universitaires ou privées mais également en étant curieux sur les réseaux sociaux. Même si tout n’est pas à prendre, dans les voies classiques et sur les réseaux, nous avons aujourd’hui énormément d’informations qui peuvent nous faire progresser. Notre seule limite est souvent une limite liée aux moyens. Il faut donc se créer les moyens de réussir, s’installer, travailler et partager sans relâche.

 

Quels sont vos projets aujourd’hui ? Votre objectif pour l’avenir ?

Finaliser mon cabinet et parfaire son fonctionnement. Continuer de progresser et d’apprendre des choses pour parfaire mes techniques chirurgicales.

 

Que vous a apporté LearnyLib ?

De la formation et des copains 🙂

Formation : la préparation et le collage de A à Z des onlays, inlays et overlays

  • Formation 100 % en ligne, accessible où et quand vous voulez.
  • 10h de contenus pour devenir maître dans l'art du collage et de la préparation de vos onlays.
  • Tous les protocoles et trucs et astuces applicables au quotidien.
  • Cours vidéo, cas cliniques détaillés, exercices et fiches à télécharger.
  • Accès illimité dans le temps.
  • Accès aux mises à jour de la formation.
  • Intégrez le groupe Facevook privé de la formation.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Encore plus de lecture