Portrait : Dr Camille Gonin « Bien écouter l’attente principale du patient et faire le moins possible de compromis. »

Version 2

Parlez-nous de votre parcours professionnel et de vos expériences passées, que vous ont-elles appris ?

Cela fait maintenant 5 ans que j’exerce. En sortant de la fac j’ai commencé à travailler à Grenoble en périphérie de la ville, puis 2,5 ans après je suis revenue à Lyon pour travailler dans un cabinet en campagne quelques mois.
Aujourd’hui j’exerce en ville à 2 pas de chez moi. Ces différents cabinets m’ont permis de voir la différence de pratique entre la campagne et la ville, avec des patients qui n’ont pas vraiment les mêmes attentes; plutôt fonctionnel en campagne et esthétique en ville.
Au fil des années je me suis formée en gouttière ortho/esthétique / photo/ paro / implanto. Cela me permet de plus en plus de suivre mes patients du début à la fin de leur traitement. Mais il y aura toujours des nouveautés à découvrir !

Comment sont structurés votre cabinet et votre équipe (nombre d’assistant.e.s et leurs rôles, fauteuils, agencement, lieu de travail etc.)

Nous sommes 2 praticiens avec chacun notre fauteuil.
Le mien est utilisé pour les chirurgies implantaires, lorsque mon collègue pose des implants les jours où je suis présente, nous échangeons de fauteuil le temps de la chir.
Une assistante au fauteuil travaille avec mon confrère, elle s’occupe aussi de la stérilisation.
Et enfin une assistante/secrétaire à l’accueil qui gère l’accueil des patients, l’explication des devis, les rdv et les règlements des patients. Elle vient aussi m’aider pour les poses d’implants ou les cas qui nécessitent 4 mains.

Comment est organisée votre semaine ? Combien de jours travaillez-vous ? Selon quel schéma ?

Je travaille 3,5J par semaine
Lundi mardi mercredi toute la journée de 8h40 à 19h, et le vendredi matin de 8h40 à 13h.
Le vendredi est amovible je travaille parfois toute la journée.
J’ai généralement 1h de pause le midi.

Comment faites-vous pour équilibrer vie professionnelle et vie personnelle ?

Du sport 2 fois par semaine.
Je gère toutes les tâches à faire dans ma vie personnelle le jeudi pour pouvoir profiter du vendredi.
J’avoue aussi que la secrétaire qui gère mes rendez-vous m’évite beaucoup de déborder sur mon agenda trop tard le soir et m’a permis de retrouver un emploi du temps plutôt fixe.

Quels sont vos conseils et astuces pour communiquer efficacement avec vos patients ?

Bien écouter l’attente principale du patient et faire le moins possible de compromis. J’en faisais trop au début de ma pratique et je sais maintenant que cela ne nous apporte que du mécontentement, pour le patient et pour nous. Si nous avons un plan de traitement en tête et qu’il ne convient pas au patient, il vaut mieux qu’il change de praticien. En revanche je soulage toujours la douleur au premier rendez-vous si le patient vient pour ça, et après nous discutons de la suite.

Comment gérez-vous les situations délicates (stress des patients, douleurs, mécontentements) ?

Pour le stress : je sors de ma salle de soin, je vais en salle de pause , je rage un bon coup, et j’y retourne !
Pour les douleurs : nous avons des créneaux d’urgence. Quant au patient qui souffre, il faut se concentrer sur l’objectif, et se dire que c’est pour que le patient puisse être soulagé juste après, je parle de la fameuse anesthésie intrapulpaire qui fait hurler les patients…
Pour le mécontentement : une couronne inesthétique ou qui tombe au bout de quelques mois, je n’hésite pas à refaire sans demander quoi que ce soit au patient. Pour le mécontentement financier, je pense qu’il y a suffisamment de centres qui proposent du rac0 aujourd’hui pour ne pas avoir à faire de compromis.

Le cas clinique dont vous êtes le plus fier ? (Exposez votre cas avec précision)

Avant d’en être fière j’attend d’être sur que mon traitement soit pérenne sur 10 ans… alors c’est un peu tôt d’être fière au bout de 5 ans de pratique.

Qu’est-ce qui vous rend heureux au cabinet ? Qu’aimez-vous dans votre métier ?

Tellement de choses, surtout les réactions des patients :
– refaire sourire une personne en lui changeant ses dents de devant
– décomplexer une femme qui avait mauvaise haleine en lui soignant ses gencives
– soulager la douleur immédiatement
– voir arriver un patient sereinement au cabinet parce qu’il a confiance, alors qu’il ne voulait pas s’assoir sur le fauteuil.

Quelle est ou quelles sont les musiques qui vous boostent ?

J’utilise les playlists spotify et je varie en fonction des envies . On évite le hard ´rock quand même !

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants et tous jeunes praticiens ?

Se former ! En sortant de la fac on ne sait rien !
Et on apprend plus en 2 mois de pratique qu’en 1 an de fac.

Quels sont vos projets aujourd’hui ? Votre objectif pour l’avenir ?

Nous allons passer à l’empreinte numérique ce sera déjà un grand pas en avant.
J’aimerai faire des formations endo ou occluso/posture mais aussi sur la gestion de l’emploi du temps, ou la communication avec le patient.

Que vous a apporté LearnyLib ?

J’ai beaucoup aimé la vidéo sur la digue ! Mais je n’ai pas pris le temps de regarder le reste encore

Formation : la préparation et le collage de A à Z des onlays, inlays et overlays

  • Formation 100 % en ligne, accessible où et quand vous voulez.
  • 10h de contenus pour devenir maître dans l'art du collage et de la préparation de vos onlays.
  • Tous les protocoles et trucs et astuces applicables au quotidien.
  • Cours vidéo, cas cliniques détaillés, exercices et fiches à télécharger.
  • Accès illimité dans le temps.
  • Accès aux mises à jour de la formation.
  • Intégrez le groupe Facevook privé de la formation.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Encore plus de lecture